Un Goncourt très espagnol ! [es]

L’écrivaine franco-espagnole Lydie Salvayre, qui a été accueillie en 2010 à l’Institut français de Madrid, a obtenu le Prix Goncourt pour son roman « Pas pleurer » (Seuil). Rédigé dans une langue originale métissant le français et le castillan, le récit prend place en Espagne, au début de la guerre civile et décrit sans complaisance les horreurs commises dans les deux camps et les rêves brisés d’une génération espagnole. Dans son livre, Lydie Salvayre confronte l’histoire personnelle de sa propre mère, une femme catalane éprise d’un français, et celle de l’écrivain Georges Bernanos qui prit le parti des nationalistes avant de finalement dénoncer le franquisme.
« Pas pleurer » (No llorar), sera publié chez Anágrama à l’automne 2015, en castillan et catalan.

Née en 1948 dans la région toulousaine, de père andalou et de mère catalane, Lydie Salvayre a publié une vingtaine de livres en vingt-cinq années d’écriture. Il faut y ajouter plusieurs pièces de théâtre notamment présentées à Chaillot.

JPEG

Dernière modification le 06/11/2014

haut de la page