Révolte d’Eysses : Hommage aux Espagnols résistants [es]

Le musée virtuel de la Résistance présente une exposition virtuelle « Eysses, une prison en Résistance 1943-1944 ».

Accessible en ligne, cette initiative de l’Association pour des études sur la Résistance intérieure (AERI) est l’occasion de revenir sur la révolte qui a eu lieu en février 1944, dans le centre de détention d’Eysses (Lot et Garonne), où étaient incarcérés plus de 1400 résistants et prisonniers politiques dont de nombreux espagnols.

Traduite en espagnol grâce au Ministère de la Présidence Espagnol, l’exposition est également un hommage aux 85 Espagnols qui ont pris part à la mutinerie. Républicains exilés pour la plupart, ils avaient fuit la victoire de Franco pour venir se battre aux côtés des résistants français et avaient été fait prisonniers à Eysses, par le Régime de Vichy.

Une exposition interactive

L’exposition présente près de 300 documents d’archives dont de nombreux témoignages filmés, archives sonores, vues panoramiques et textes explicatifs. Deux parcours sont proposés. Le premier permet au visiteur de se déplacer virtuellement dans la prison et de découvrir les lieux, de la Cour d’honneur aux « cages à poule », des cellules de 1,5m sur 2m. Le second revient sur l’insurrection et en détaille le déroulement.


.


L’histoire des révoltés d’Eysses


.

Le Régime de Vichy avait fait d’Eysses l’un des plus important centre de détention de prisonniers politiques. Le 19 février 1944, un mois après l’évasion réussie de 54 prisonniers, 1400 résistants organisent une mutinerie et font prisonnier le directeur du centre ainsi que 70 gardiens et membres du personnel. Après 13 heures de lutte, les Groupes Mobile de Réserve interviennent et mettent un terme à la la révolte. En représailles 12 mutins seront condamnés à mort, parmi eux deux espagnols : Jaime Sero et Domènec Serveto Bertrán. 1121 prisonniers seront ensuite déportés dans le camp de concentration de Dachau.

Cette histoire est l’un des symboles du combat de la résistance contre Vichy, l’occupant et l’oppression nazie, elle est également un hommage aux combattants de la République espagnole.

Plus d’informations } :

- Eysses, une prison en Résistance 1943-1944 :

- Article de Publico : Una prision para liberar a Francia (24/01/12)

- Article de La Dépêche : La révolte d’Eysses en réalité virtuelle (10/01/12)

Dernière modification le 31/01/2012

haut de la page