Mot d’arrivée du Consul Général

Chers compatriotes,

Représenter la France à Séville, en qualité de Consul général, est un immense bonheur et un honneur dont je mesure le privilège.

L’Andalousie et l’Estrémadure, les deux communautés autonomes qui constituent, avec Melilla et Ceuta, la circonscription consulaire de Séville, sont en effet, des Terres chargées d’histoire et de culture.

Elles sont également, par la tradition d’accueil de leurs habitants, la diversité de leurs paysages et les opportunités économiques qu’elles promeuvent, des destinations de plus en plus prisées par les Français, qu’ils s’y rendent pour leurs loisirs ou avec la volonté de s’y établir durablement.

JPEG - 75.7 ko
Didier MAZE

Permettez-moi, chers compatriotes, de profiter de ce petit mot de présentation pour saluer votre présence et votre implication dans le tissu social, culturel et économique de ces belles régions. Vous êtes l’image de notre pays et les acteurs au quotidien de cette dynamique d’amitiés, de solidarités et d’échanges qui les lient à la France.

Je voudrais également souligner la présence des différentes associations qui contribuent à ce dynamisme et portent une image positive de notre pays.

Je souhaite inscrire mon séjour à Séville dans le cadre de deux axes d’action qui me paraissent essentiels.

Le premier axe est de poursuivre et améliorer la mission traditionnelle d’un Consulat, et dont il convient de rappeler l’importance, consistant à assurer les fonctions de soutien et de protection de nos compatriotes. Même si un certain nombre d’activités administratives ont été transférées au Consulat général de France à Madrid, j’ai, dès ma prise de fonction, réorganisé les activités des agents afin de renforcer notre capacité de traitement des demandes, tant au profit des Français résidents que de passage.

Le second axe que je m’assigne comme ligne de conduite vise à renforcer le rôle du Consulat général comme soutien et acteur du développement des relations culturelles et économiques entre la France et les deux communautés autonomes, toutes deux ancrées dans le présent et résolument tournées vers l’avenir.

Les liens culturels et économiques sont enracinés dans notre histoire commune et portés par différentes institutions et de nombreux partenariats (lycées, alliances françaises, associations, entreprises….).

Nous pouvons être résolument optimistes sur les opportunités de renforcer encore davantage ces liens, compte tenu de l’attractivité des régions du sud de l’Espagne et de leur volonté de faire de notre pays un partenaire privilégié. Je prends comme témoignage le choix, qu‘il convient de saluer, fait par la Junta d’Andalousie de promouvoir le français comme seconde langue obligatoire dès l’enseignement primaire.

Je suis également convaincu que Mme Marie-Christine RIVIERE, notre nouvelle attachée culturelle et de coopération éducative, aura à cœur de s’inscrire dans cette même ambition.

Je tiens également à rappeler le rôle de nos 4 consules honoraires (à Algésiras, Grenade, Malaga, et Melilla) qui, en dehors de leur action purement administrative, sont également des actrices enthousiastes et efficaces de la promotion de nos relations culturelles et économiques. Qu’elles en soient remerciées.

Chers compatriotes, des grands rendez-vous électoraux majeurs nous attendent au printemps 2017.

Tout d’abord l’élection présidentielle, moment essentiel de notre démocratie, qui se déroulera les 23 avril et 7 mai 2017. Des bureaux de vote seront ouverts à Séville, à Malaga et à Grenade.

Suivront, les 4 et 18 juin 2017, les élections législatives pour élire les représentants des Français établis hors de France. Des bureaux de vote seront ouverts à Séville et à Malaga.

Pour participer localement à ces élections, il est indispensable de vous faire préalablement enregistrer au Consulat et de vous inscrire sur la liste électorale. Je ne peux que vous invitez à effectuer cette démarche.

Le Consulat est naturellement votre maison. N’hésitez pas à en pousser les portes.

Dernière modification le 13/10/2016

haut de la page