Les organismes publics nationaux

Les Organismes Publics de Recherche(OPI) sont des institutions de recherche, à la fois publiques et nationales, qui avec les universités, forment le noyau dur de la recherche scientifique publique espagnole en exécutant la plupart des activités prévu dans le Plan national pour la recherche scientifique, le développement et l’innovation technologique.

La Loi de la Science de 2011 est venue modifier le rôle et la place des OPI au sein du système espagnol. La création de l’Agence d’Etat pour la Recherche devrait notamment avoir un impact sur le rôle des organismes dans la programmation et le financement de la recherche. La Loi plaide aussi pour une réorganisation des organismes par suppression des doublons et pour un rapprochement entre les organismes et les autres acteurs (universités et centre régionaux). La Loi de 2011 reconnait au final les huit organismes suivants.

Le Consejo Superior de Investigaciones Cientificas


Le Conseil Supérieur de Recherche Scientifique(CSIC), équivalent espagnol du CNRS français, est le principal organisme public de recherche espagnol. Son objectif principal est de développer et de promouvoir la recherche au profit du progrès scientifique et technologique, en étant ouvert à des collaborations avec les acteurs espagnols et étrangers. Conformément à son statut, sa mission est la promotion, la coordination, le développement et la diffusion de la recherche scientifique et technologique, de nature multidisciplinaire, afin de contribuer à l’avancement des connaissances et au développement économique, social et culturel, ainsi qu’à la formation du personnel et du conseil aux entités publiques et privées dans ce domaine.

Le CSIC joue un rôle central dans la politique scientifique et technologique, couvrant tous les domaines de la recherche fondamentale au transfert de connaissances vers l’industrie. L’activité de recherche est assurée dans ses 125 centres et instituts de recherche par ses plus de 15000 employés. Le CSIC compte 6% du personnel dédié à la recherche et au développement en Espagne et génère environ 20% de la production scientifique nationale. Il gère également un certain nombre de grandes infrastructures, le réseau le plus complet et extensif de bibliothèques spécialisées et possède des unités de recherche conjointes. C’est le principal partenaire en terme de copublications avec la France.
Si le CSIC est présent dans toutes les communautés autonomes espagnoles, sa distribution géographique n’est pas homogène et c’est à Madrid, siège de l’établissement, que se trouve le coeur de l’activité du Centre, avec 37 instituts et 45% du personnel. En 2015, les dépenses du CSIC se sont élevés à 669 M€, après avoir atteint près de 900 M€ en 2008.


L’Instituto de Salud Carlos III


L’Institut de Santé Carlos III (ICSIII) est l’organisme de recherche public qui gère et exécute la recherche biomédicale en Espagne. Dans la Loi de 2011, c’est le seul OPI amené à garder aussi son rôle dans le financement de la recherche et de l’innovation. C’est l’organisme en charge de coordonner l’Action Stratégique en Santé dans le cadre du Plan National de Recherche et d’Innovation. L’ISCIII compte une dizaine de centres de recherche ainsi que des plateformes de services technico-scientifiques afin de soutenir la recherche biomédicale en Espagne.

Le Centro de Investigaciones Energéticas, Medioambiantales y Tecnologicas


Le Centre de Recherche Énergétiques, Environnementales et Technologiques (CIEMAT) est un organisme public de recherche axé principalement dans les domaines de l’énergie et l’environnement et dans les applications technologiques liées à ces deux domaines. Son champ d’activité est toujours orienté vers la contribution de la R&D à la réalisation d’objectifs d’intérêt social.

À l’heure actuelle les principales lignes d’action sont l’étude, le développement, la promotion et l’optimisation des différentes sources d’énergie (renouvelables, fusion et fission nucléaires, et combustibles fossiles), l’étude de leur impact sur l’environnement, le développement de nouvelles technologies sans oublier les domaines de recherche de base telles que la physique de haute énergie et de la biomédecine. Le CIEMAT compte six centres de recherche en Espagne.


L’Instituto Español de Oceanografia


L’Institut Espagnol d’Océanographie (IEO) se consacre à la recherche en sciences marines, en particulier en ce qui concerne la connaissance scientifique des océans, la durabilité des ressources halieutiques et l’environnement marin. L’IEO conseille également le gouvernement sur ​​les questions liées à l’océanographie et aux sciences marines. Les neufs centres océanographiques de l’organisme répartis en Espagne ainsi que la flotte gérée par l’IEO comptent l’appui de 639 personnes (2012).

L’Instituto de Astrofisica de Canarias


L’Institut d’Astrophysique des Canaries (IAC) est un centre de recherche espagnol internationalisé. Il dispose de deux sièges et deux observatoires de haute qualité astronomique et constitue le principal membre de l’Observatoire Nord Européen. L’IAC a son siège à La Laguna, le lieu de travail de la plupart de son personnel qui réalise des projets de recherche en astrophysique et de développement technologique. L’autre siège de l’IAC est le Centre d’Astrophysique de la Palma, qui héberge le super calculateur Lapalma.

L’Institut d’Astrophysique des Canaries a une tradition d’importante collaboration avec le CNRS et les observatoires français (Paris, Grenoble, Nice et Toulouse).

Instituto Geológico y Minero de España


L’Institut Géologique et Minier d’Espagne (IGME) fut fondé en 1849. Aujourd’hui, ses missions comprennent :

  • L’étude, la recherche, l’analyse et la reconnaissance dans le domaine de la science et de la Terre de la technologie.
  • La création d’infrastructures du savoir.
  • L’information, l’assistance technique et des conseils scientifiques aux autorités publiques, opérateurs économiques et à la société en général en géologie, hydrogéologie, géosciences de l’environnement, ressources géologiques et minérales.
  • Les relations interdisciplinaires avec d’autres domaines de la connaissance, contribuant à une meilleure connaissance du territoire et des processus qui le façonnent et le changent, à l’utilisation durable des ressources et à la conservation du patrimoine géologique et hydraulique.
  • Le développement et la mise en œuvre des budgets de R&D et le développement des infrastructures de connaissances pour les programmes nationaux et internationaux dans les domaines de compétence.


L’Instituto Nacional de Investigación y Tecnología Agraria y Alimentaria


L’Institut National de Recherche et Technologie Agroalimentaire (INIA) est le seul organisme de recherche public rattaché à l’Administration générale de l’État qui se consacre exclusivement à la recherche agroalimentaire et à la recherche forestière. La mission de l’INIA, en coordination avec ses homologues en région, est de contribuer à l’amélioration continue et durable du secteur alimentaire espagnol en développant des technologies qui respectent l’environnement.

Ses objectifs prioritaires sont de répondre aux nouvelles exigences de la recherche liés à l’agriculture, l’élevage et la sylviculture, de travailler à l’atténuation des effets du changement climatique et de,contribuer à la sécurité alimentaire mondiale et à la lutte contre la faim en ligne avec les objectifs du Millénaire.

L’Instituto Nacional de Técnica Aeroespacial


L’Institut National de Technique Aerospatiale (INTA) est un organisme de recherche public rattaché au Ministère de la Défense spécialisé dans la recherche aérospatiale et son développement technologique. Ses principales fonctions sont :

  • L’acquisition, l’entretien et l’amélioration continue de toutes les technologies appliquées dans le domaine aérospatial.
  • La réalisation de toutes sortes de tests pour vérifier et certifier des matériaux, composants, équipements, sous-systèmes et systèmes d’application dans l’aéronautique.
  • Les conseils techniques et services à des institutions et des organismes gouvernementaux ainsi qu’à des sociétés industrielles et technologiques.

Dernière modification le 07/12/2016

haut de la page