Les médias français

Histoire

La France a été le berceau de l’un des premiers périodiques, La Gazette, créée en 1631, par Théophraste Renaudot. C’est aussi en France que la première agence d’information fut créée par Charles Louis Havas en 1835, et que la presse grand public vit le jour avec Le Petit Journal de Moïse Millaud, en 1863. Ce dernier devait être le premier à assurer un tirage de masse grâce à une rotative, mise au point par l’ingénieur Marinoni, qui donnera son nom à toute une génération de ces machines, symboles des grands tirages.

La France est également un pays où les médias sont, plus qu’ailleurs, étroitement liés à l’histoire politique, qu’il s’agisse de la floraison de centaines de quotidiens à Paris, lors de la Révolution française ; de l’appel à l’insurrection de la presse parisienne la veille du déclenchement des journées de juillet en 1830, ou encore des multiples entrelacs de destins et carrières d’hommes politiques et hommes de presse de premier plan, de Georges Clemenceau à Jean Jaurès, en passant par Aristide Briand. Faut-il voir dans ce passé l’explication de la place originale de l’État dans le système médiatique français, avec la production de textes et de réglementations fréquemment actualisés ; le soutien apporté à la presse écrite, à l’Agence France Presse, comme aux radios associatives ; son rôle d’actionnaire de radios et télévisions publiques ; ou encore l’impulsion donnée en faveur de certaines innovations technologiques telles que le plan télématique (minitel) ou le plan câble, dans les années quatre-vingt ?

Les médias français sont également au cœur de bien des débats politiques, sociaux ou culturels comme la question de la liberté d’expression soulevée dès le XVIIIe siècle par les philosophes des Lumières, et qui aboutira au vote de la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881, ou la mise en cause du " bourrage de crâne " et de la censure au lendemain de la Première Guerre mondiale, avec l’adoption de la Charte de 1918, premier Code de déontologie des journalistes, par le tout nouveau Syndicat national des journalistes. Plus récemment, un débat s’est engagé sur des dérives de l’information, à la suite, par exemple, des évènements de Timisoara ou de la guerre du Golfe, ainsi que sur la responsabilité des médias, notamment à l’occasion de l’élection présidentielle de 2002 en France.

Quelques titres en ligne

(La liste ci-dessous est non exhaustive ; elle comprend les principaux médias ayant une présence sur internet.)

Les quotidiens nationaux
Le Monde
Libération
Le Figaro
Les Echos
La Tribune
L’Humanité
La Croix
_
Le Journal du Dimanche
_
Le Parisien

Presse régionale quotidienne
Dernières Nouvelles d’Alsace
Le Courrier Picard
Le Progrès de Lyon
Nice-Matin
Ouest-France
Le Dauphiné libéré
Midi Libre
Le Parisien
La Provence
Le Républicain Lorrain
Sud-Ouest
La Voix du Nord

Les magazines
L’Express
Le Point
Le Nouvel observateur
L’Expansion
Paris Match
Elle

Relay propose sur son site un nouveau service permettant de télécharger des magazines français dès leurs sorties en kiosque français.

Les chaînes de télévision
France 2
France 3
France 24
France 5
TV5
TF1
Canal +
ARTE
M6
LCI
RFO

Les radios
Radio France Internationale
Radio France
RTL
Europe 1

Agence de presse
Agence France Presse

Portail presse : le site de toute la presse écrite française

édité par la Fédération Nationale de la presse française : www.portail-presse.com

Dernière modification le 17/11/2014

haut de la page