Les dépenses intérieures des entreprises implantées en France en R&D ont progressé en 2014 de+2,3 % en volume [es]

D’après la sous-direction des systèmes d’information et des études statistiques du Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieure et de la Recherche, la France consacre à la R&D en entreprises 1.48% de son PIB (+0,2 point en 7 ans). Le nombre de personnes au sein d’entreprises travaillant dans des activités de R&D augmente également de +0.3% par rapport en 2013.

Une progression dynamique de la R&D des entreprises en 2014 : +2,3 % en volume

En 2014, selon les données provisoires, les dépenses intérieures de R&D des entreprises implantées en France (DIRDE) s’établissent à 31,5 milliards d’euros. Corrigées de l’évolution des prix, elles sont particulièrement dynamiques, avec une augmentation de 2,3 % en volume en un an.

Ce dynamisme relève aussi bien des branches industrielles que des branches de services. L’ensemble des branches de l’industrie manufacturière réalisent 23,3 milliards d’euros de dépenses intérieures de R&D en 2014, en progression de 2,5 % en volume par rapport à l’année précédente, avec notamment un redémarrage de l’investissement en R&D dans l’industrie automobile. Les branches de services réalisent 6,8 milliards d’euros, en progression de 2,1 %.

En 2014, la France consacre en 1,48 % de son P.I.B. à la R&D en entreprises

Aussi, dans un contexte de quasi-stabilité du produit intérieur brut (P.I.B.) en 2014, l’effort de recherche des entreprises, qui rapporte la DIRDE au P.I.B., progresse pour atteindre 1,48 % en 2014, après 1,45 % en 2013. Depuis le point bas atteint en 2007 (1,27%), la part du P.I.B. que la France consacre à la R&D en entreprises a progressé substantiellement (+0,2 point en 7 ans), parallèlement à la réforme du crédit impôt recherche intervenue en 2008.

Les effectifs de chercheurs en plus forte progression que l’ensemble des personnels de R&D

En 2014, les entreprises implantées en France emploient 251 300 personnes en équivalent temps plein (E.T.P.) dans des activités de R&D (+0,3 % par rapport à 2013). Les effectifs de chercheurs ont progressé, comme les années précédentes, de manière plus dynamique (+1.2 % en 2014) que l’ensemble des personnels de R&D.
Ces dépenses sont concentrées dans trois régions, qui réalisent 68 % des dépenses et emploient 65 % des effectifs de R&D en entreprise
Les trois principales régions où se concentre la recherche en entreprise sont l’Île-de-France (13,1 milliards d’euros en 2014), l’Auvergne-Rhône-Alpes (4,5 milliards d’euros) et la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées (3,4 milliards d’euros).

Dernière modification le 28/04/2016

haut de la page