Les Iles Canaries

Les Iles Canaries présentaient une DIRD de 193 millions d’euros en 2014, plaçant cette communauté à la douzième place en Espagne. Cet investissement, après avoir connu un maximum de 268 millions d’euros en 2008, est revenu à son niveau d’il y’a 10 ans en 2010. L’intensité de recherche est quant à lui redescendu en 2014 à son niveau de 2001, à 0,49% du PIB.

1 - Indicateurs clefs

Source : INE
PNG
PNG
PNG

2 - Principaux acteurs

a - Centres des organismes de recherche nationaux

CSIC
- Instituto de Productos Naturales y Agrociologia (IPNA)
- Laboratorio de Geodinámica de Lanzarote (LGL)

IEO
- Centro Oceanografico de Canarias

IGME
- Las Palmas de Gran Canaria

INTA
- Centro Espacial de Canarias (CEC)

Ministerio de Fomento
- Centro Geofísico de Canarias (CGC)

b - Universités

- Université La Laguna (Santa Cruz de Tenerife)
- Université de Las Palmas de Gran Canarias

c - Centres régionaux

On relève en particulier la présence dans cette région de l’Institut d’Astrophysique des Canaries, désigné en 2011 comme l’un des huit centres d’excellence « Severo Ochoa » du pays. Il s’agit du seul lauréat non basé à Madrid ou Barcelone.

- Instituto de Astrofisica de Canarias
- Instituto Tecnológico de Canarias :
- Instituto Canario de Investigaciones Agrarias
- Instituto Canario de Ciencias Marinas
- Instituto Tecnológico y de Energías Renovables
- Instituto Canario de Investigación Biomédica (ICIB)

d - Parcs scientifiques et technologiques

- Parque Científico Tecnológico de la Universidad de las Palmas de Gran Canaria
- Parque Científico y Tecnológico de Tenerife
- Parque Tecnológico de Fuerteventura

3 - Sources d’information

- Site de l’Agence canarienne de recherche, d’innovation et de la société de l’information (ACIISI)

Dernière modification le 07/12/2016

haut de la page