Le franco-brésilien Artur Avila obtient la médaille Field [es]

JPEG
Photo : Artur Avila, lauréat de la médaille Fields, à Paris, en juillet 2014. | SEBASTIEN RUAT/CNRS

À l’occasion du congrès international des mathématiciens qui se déroule cette année à Séoul (Corée du Sud), la plus prestigieuse distinction mondiale en mathématiques, la médaille Fields, a été décernée le 13 aout à Artur Avila, directeur de recherche CNRS à l’Institut de mathématiques de Jussieu-Paris Rive Gauche (CNRS/Université Paris Diderot/UPMC). Artur Avila est le treizième français à se voir décerner cette médaille.

Ce mathématicien franco-brésilien de 35 ans qui travaille également à l’Institut de mathématiques pures et appliquées de Rio de Janeiro (Brésil), est aujourd’hui récompensé pour ses avancées significatives dans l’étude des systèmes dynamique, et succède à Cédric Villani et Ngo Bao Chau, lauréats français de la médaille Fields en 2010.

Le congrès international des mathématiciens réunit tous les quatre ans près de 3 000 mathématiciens du monde entier. Il se déroule cette année à Séoul en Corée du Sud, du 13 au 21 août. A l’occasion de la cérémonie d’ouverture de cet événement scientifique, quatre médailles Fields récompensent des mathématiciens brillants de moins de 40 ans (chacun recevant une dotation financière de 10 000 euros). Trois autres mathématiciens ont donc également été distingués cette année pour leurs travaux, dont pour la première fois une femme : l’Autrichien Martin Hairer, le Canado-Américain Manjul Bhargava et l’Iranienne Maryam Mirzakhani.

Ce palmarès 2014 conforte le deuxième rang mondial de la France en matière de recherche mathématique.

Dernière modification le 14/08/2014

haut de la page