La France : second pays récepteur d’investissements espagnols créateurs d’emplois en Europe [es]

Business France, opérateur public national au service de l’internationalisation de l’économie française, a présenté son bilan annuel 2014 des investissements internationaux créateurs d’emplois en France, réalisé par Business France Invest.

En 2014, 1 014 décisions d’investissement ont créé ou maintenu 26 535 emplois. De ces investissements, 740 ont créé plus de dix emplois, ce qui représente une augmentation de 8% par rapport à 2013.

Ces résultats confirment l’attractivité de la France dans un contexte de croissance européenne relativement lente. « Le niveau d’investissement atteint représente le deuxième plus important de ces dix dernières années, ce qui est positif. Nous attirons surtout des investissements dans les secteurs stratégiques », se réjouit Muriel Pénicaud, Ambassadrice déléguée aux investissements internationaux et Directrice Générale de Business France. Parallèlement, les chiffres publiés par Business France montrent que les États-Unis restent le meilleur investisseur en France avec 19% des projets d’investissements en 2014 ; suivent l’Allemagne et le Royaume Uni avec 14% et 9% de projets respectivement.

L’Espagne apparaît comme le septième plus important investisseur en France avec 43 nouveaux projets en 2014 (ce qui représente une augmentation de 30% par rapport à l’année précédente). Les investissements espagnols en France ont supposé la création ou le maintien de plus de 1 000 postes de travail, un chiffre stable si on le compare à celui de 2013. La France est la seconde destination européenne d’investissements espagnols, juste après le Royaume Uni. Les secteurs qui ont attiré le plus d’investissements espagnols sont : la construction avec 25% des projets et la logistique avec 16% des projets. Les investissements espagnols en France se concentrent principalement dans les régions Ile de France avec 30% des projets, Midi-Pyrénées avec 21% et Provence-Alpes-Côte d’Azur avec 12%.

Un des projets d’investissement les plus marquants de cette année est celui du groupe espagnol Amadeus, qui a renforcé sa présence en France, grâce à l’embauche de 200 personnes supplémentaires au sein de son centre de Sophia-Antipolis spécialisé en R&D.

Les projets espagnols d’investissement en R&D, comme l’ingénierie et le design, représentent une partie considérable des investissements espagnols en France : 21% des emplois créés proviennent du secteur R&D. Ce phénomène fait écho à l’augmentation d’attractivité mondiale de la France dans ce secteur ; selon les chiffres de Business France, le nombre total de projets en R&D est passé de 77 en 2013, à 92 en 2014.

- Télécharger le rapport complet
- Business France

Dernière modification le 23/03/2016

haut de la page