Qu’est-ce que la diplomatie économique ? [es]

Entretien avec M. Jean-François Collin, Ministre Conseiller pour les Affaires économiques et chef du Service Économique Régional (SER) de l’Ambassade de France en Espagne :

Retrouvez également dans cet article les vidéos des entretiens avec le président des Conseillers du Commerce Extérieur de la France, M. Yves Delmas, et les présidents et directeurs de la Chambre de Commerce et d’Industrie franco-espagnole, MM. Domingo San Felipe et Bertrand Barthélémy.

1- La diplomatie économique en 2014

GIF

2- Zoom sur… la diplomatie économique française en Espagne

Cliquer ici

3- Déclarations du porte-parole du ministère des Affaires étrangères - Visite de M. Laurent Fabius au Salon du Bourget (20 juin 2013)

Paris, le 19 juin 2013

M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères, visitera le 20 juin le Salon international de l’aéronautique et de l’espace du Bourget, à l’invitation de M. Jean-Paul Herteman, président du groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales et président-directeur général de l’entreprise Safran.

C’est la première fois que le Salon du Bourget, qui vient d’ouvrir sa cinquantième édition, reçoit la visite d’un ministre des affaires étrangères. Outre la présentation du Rafale et du premier prototype de drone de combat UCAV ("nEUROn"), ce déplacement sera l’occasion pour M. Fabius de témoigner de son engagement en faveur de la diplomatie économique, priorité stratégique du ministère des affaires étrangères.

Le ministre des affaires étrangères visitera les stands de plusieurs grands groupes (EADS, Thales, Dassault Aviation, Arianespace et Safran), de PME (Rafaut et Revima) et du réseau Normandie AeroEspace.

Salon Bourget (17-23 juin 2013)

4- Entretien de l’ambassadeur de France en Espagne, M. Jérôme Bonnafont, avec Le Courrier d’Espagne (26 avril 2013)

5- Présentation des nouveaux dispositifs (9 avril 2013)

À l’occasion des Rencontres Quai d’Orsay - Entreprises du 9 avril 2013 ont été présentés de nouveaux dispositifs destinés à la diplomatie économique française.

Concrètement, la réforme en cours de la diplomatie économique a introduit de nouveaux dispositifs au sein du MAE. Retrouvez ci-dessous plus d’informations sur trois de ces changements :

- la nomination de "Représentants spéciaux du Ministre pour les relations économiques"
- la création d’"ambassadeurs pour les régions"
- l’action de diplomatie économique des consulats, avec notamment une nouvelle politique de visas.

6- Rencontres quai d’Orsay – Entreprises (9 avril 2013)

Rencontres quai d'Orsay – Entreprises (9 avril 2013) © MAE/C. Bailleul
Rencontres quai d'Orsay – Entreprises (9 avril 2013) © MAE/C. Bailleul
Rencontres quai d'Orsay – Entreprises (9 avril 2013) © MAE/C. Bailleul
Rencontres quai d'Orsay – Entreprises (9 avril 2013) © MAE/C. Bailleul
Rencontres quai d'Orsay – Entreprises (9 avril 2013) © MAE/C. Bailleul
Rencontres quai d'Orsay – Entreprises (9 avril 2013) © MAE/C. Bailleul

Laurent Fabius a fait de la diplomatie économique l’une de ses priorités. C’est à ce titre que le Quai d’Orsay ouvre ses portes aux entreprises à l’occasion des Rencontres Quai d’Orsay – Entreprises le mardi 9 avril 2013 à l’Hôtel du Ministre, en partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie de Paris Ile-de-France et l’Union des chambres de commerce et d’industries françaises à l’étranger (UCCIFE).

Plus de 700 représentants d’entreprises ont confirmé leur venue. Plus grand événement jamais organisé pour les entreprises au Quai d’Orsay, cette journée permettra aux entreprises présentes d’échanger avec les ambassadeurs et les diplomates sur des sujets d’intérêt commun aussi divers que les accords commerciaux, le développement urbain durable, la nouvelle donne géopolitique avec l’émergence de nouvelles puissances et de nouveaux marchés, les réformes visant à faciliter l’expatriation (sécurité, éducation …) et les voyages d’affaire (visas…) ou encore les investissements internationaux.

Les représentants spéciaux pour les relations économiques (Martine Aubry pour la Chine, Jean-Pierre Chevènement pour la Russie, Philippe Faure pour le Mexique, Paul Hermelin pour l’Inde, Jean-Pierre Raffarin pour l’Algérie, Louis Schweitzer pour le Japon, Pierre Sellal pour les Émirats Arabes Unis) seront présents, ainsi que les ambassadeurs pour les régions nommés par le Ministre.

Ces rencontres se concluront par des interventions du ministre de l’Économie et des Finances, Pierre Moscovici et du ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

- Télécharger le programme des rencontres :

PDF - 405.8 ko

- Lire en PDF la brochure : " le Quai d’Orsay au service des entreprises - Avril 2013"

PDF - 333.7 ko

7- "Diplomatie économique : posez vos questions sur Twitter" - 29.03.2013

Philippe Lalliot, porte-parole du Quai d’Orsay, et Jacques Maire, directeur des entreprises et de l’économie internationale, ont répondu aux questions des internautes sur Twitter au sujet de l’action de la France en matière de diplomatie économique le vendredi 29 mars 2013 à 15h30 (Lire...)

8- Quai d’Orsay - Déclarations du porte-parole adjoint : Rencontre de M. Laurent Fabius avec les représentants spéciaux pour la diplomatie économique (12 mars 2013)

Le ministre des affaires étrangères réunit le 12 mars pour la première fois au quai d’Orsay les représentants spéciaux mandatés pour développer nos relations économiques bilatérales avec quelques partenaires-clés. Ces personnalités ont été désignées afin d’oeuvrer en étroite collaboration avec nos ambassadeurs, le ministère des affaires étrangères et l’ensemble des services de l’Etat à la mobilisation des acteurs publics et privés en faveur des relations politiques, économiques, commerciales, scientifiques et culturelles.

Les concours de Mme Aubry pour la Chine, de M. Chevènement pour la Russie, de M. Faure pour le Mexique, de M. Hermelin pour l’Inde, de M. Raffarin pour l’Algérie, de M. Sellal pour les Emirats arabes unis et de M. Schweitzer pour le Japon ont ainsi été sollicités.

À leur mission s’intègrent également des réflexions sur les enjeux liés aux conditions d’accueil en France des communautés d’affaires étrangères, élément-clé de notre attractivité.

9- Faire de la diplomatie économique une priorité - Plan d’action pour le Quai d’Orsay

Le redressement économique est la priorité de la France. Il passe notamment par l’international. Dans un monde globalisé, la redistribution des cartes de la puissance repose en effet en grande partie sur le critère économique. La France doit appréhender cette diplomatie économique comme un facteur essentiel d’influence et de croissance. Le ministère des Affaires Étrangères doit y contribuer de façon décisive. La diplomatie économique devient donc une priorité majeure du Quai d’Orsay.

Notre diplomatie économique, qui est aussi écologique, poursuivra deux objectifs complémentaires : soutenir nos entreprises sur les marchés extérieurs ; attirer vers notre pays des investissements étrangers créateurs d’emplois.

La promotion de nos intérêts économiques constitue déjà l’une des missions du ministère des Affaires étrangères, tant en Administration centrale que dans notre réseau d’ambassades. Chacun reconnaît la disponibilité de celles-ci et de leurs services lorsqu’ils sont sollicités. Mais notre diplomatie, mobilisée par des préoccupations traditionnelles et par la multiplication des crises, n’a pas toujours pu adapter ses objectifs, ses moyens et son organisation pour faire de l’enjeu économique une priorité.

Elle n’a pas encore assez le « réflexe économique ».

Notre dispositif de soutien extérieur est en effet morcelé, trop peu lisible pour les entreprises -surtout les PME et les Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI)- et pas toujours assez efficient : nos ambassadeurs, le réseau des conseillers économiques, l’agence Ubifrance pour le développement international des entreprises, la COFACE pour les garanties, l’AFII pour les investissements étrangers, OSEO pour l’innovation, les Chambres de commerce, le réseau des conseillers du commerce extérieur s’attachent à remplir le mieux possible leurs missions mais les synergies entre ces différents outils ne sont pas pleinement établies. Nous devons être davantage tournés vers les gisements de croissance (‘BRICS’ notamment) et vers le démarchage à l’étranger des groupes et personnes susceptibles d’investir en France.

On note aussi que le plus souvent les grands contrats sont mieux suivis que le commerce courant et les grandes entreprises que les PME/ETI –qui devront bénéficier dès l’an prochain de l’action internationale de la Banque Publique d’Investissement (BPI). Les initiatives régionales ne sont pas assez coordonnées. La question centrale des liens entre le maintien, voire le développement, de la base territoriale française des entreprises et leur présence à l’étranger n’est pas toujours suffisamment cernée. Enfin, l’enjeu des investissements étrangers sur le sol national est parfois sous-estimé et au plan européen le principe de réciprocité dans les échanges entre l’Union et le reste du monde reste trop peu défendu.

Certes, l’action de l’administration ne remplace pas celle des entreprises elles-mêmes, et de nombreux autres départements ministériels que celui des Affaires étrangères sont concernés par cette action.

Certes, notre compétitivité dépend de plusieurs facteurs, il faut l’aborder sans tabous (cf. le rapport de Louis Gallois). Mais, compte tenu de l’importance et de l’urgence de redresser notre économie, en particulier notre balance commerciale, un plan spécifique d’action est indispensable pour le Quai d’Orsay, en liaison avec les autres administrations compétentes.

La diplomatie économique et écologique a été le thème central de la « Conférence des Ambassadeurs » ouverte le 27 août par le Président de la République et réunie au ministère des Affaires Étrangères. Le plan d’action pour la diplomatie économique qu’a présenté le Ministre comporte neuf propositions pour notre diplomatie économique, en cours de mise en œuvre :

Neuf propositions pour notre diplomatie économique

- Faire du soutien de nos entreprises à l’international, en particulier les PME et ETI, et de la promotion de la « destination France » pour les investissements étrangers, une instruction prioritaire et permanente de notre réseau diplomatique.

- Créer au Quai d’Orsay une Direction spécifiquement dédiée au soutien aux entreprises (grands groupes mais aussi PME et ETI) et aux affaires économiques.

- Positionner l’ambassadeur à la tête de l’« équipe France de l’export », en rassemblant sous sa tutelle l’ensemble des structures publiques d’appui aux entreprises à l’international, et en les simplifiant lorsque nécessaire. Un Conseil économique sera mis en place autour de chaque ambassadeur dans nos principaux postes.

- Mettre en place, au sein de chaque poste diplomatique traitant d’enjeux règlementaires ou normatifs (notamment au niveau de l’Union européenne et particulièrement dans la négociation des accords commerciaux bilatéraux et multilatéraux), des procédures simples permettant aux entreprises d’exposer en amont et dans le cours des négociations, leurs attentes, leurs préoccupations et leurs intérêts. Dans les négociations européennes et internationales, le principe de réciprocité sera systématiquement défendu.

- Renforcer la dimension économique dans les visites et entretiens ministériels.

- Développer les liens entre nos outils d’influence (formation des étudiants étrangers, bourses, réseau scolaire à l’étranger, Institut Français, etc.) et la promotion de nos intérêts économiques.

- Désigner, pour quelques pays, des personnalités de stature internationale afin d’y accompagner notre diplomatie.

- Renforcer la dimension économique dans la formation de nos diplomates et encourager les profils disposant d’une compétence économique, notamment dans les domaines de l’export, des problèmes spécifiques aux PME, de l’innovation.

- Ouvrir davantage le Quai d’Orsay aux entreprises et développer le dialogue régulier avec les partenaires économiques et sociaux (journée annuelle « portes ouvertes du Quai d’Orsay », messages aux entreprises dans le cadre des points de presse, diffusion des informations économiques sur les sites Internet et les réseaux sociaux du ministère…).

- Plus d’informations sur le site du ministère des Affaires étrangères

10- Zone euro - Discours du ministre de l’économie et des finances, M. Pierre Moscovici, au Parlement européen (Strasbourg, 07/03/2013)

(Seul le prononcé fait foi)

Mesdames et Messieurs les Eurodéputés, Chers Amis progressistes,

C’est toujours avec un vrai plaisir que je reviens au Parlement européen, dans cette institution que je connais bien, pour en avoir été moi-même l’un de ses membres par deux fois, en 1994 puis en 2004, et l’un de ses vice-présidents. C’était il y a quelques années déjà, mais on ne quitte jamais vraiment la sphère communautaire une fois qu’on y est entré : l’Europe est le fil directeur de ma vie politique, puisqu’après avoir siégé parmi vous, j’ai été ministre des affaires européennes, membre de la Convention européenne, chargé des relations internationales et européennes dans mon parti. Aujourd’hui, je suis ministre de l’économie et des finances en France, et l’Europe, bien sûr, est au coeur de ma fonction. Ainsi, avant de vous retrouver, j’ai déjà passé deux jours à Bruxelles, pour l’Eurogroupe et le Conseil Ecofin. Cela prouve bien que faire une distinction marquée entre le niveau national et le niveau européen n’a, aujourd’hui, pas tellement de sens. (Lire...)

11- Création d’une direction des entreprises et de l’économie internationale : déclaration du porte-parole du ministère des Affaires étrangères (1er mars 2013)

Le ministre des affaires étrangères a fait de la diplomatie économique une priorité forte de son action. C’est à ce titre qu’est créée, à compter du 1er mars 2013, une nouvelle direction des entreprises et de l’économie internationale. Cette direction constituera le point d’entrée dans le ministère pour les entreprises, grands groupes comme PME. Elle s’assurera également que leurs intérêts sont bien pris en compte à l’occasion des négociations susceptibles d’avoir un impact sur leurs activités, en particulier sur les sujets liés à la régulation économique internationale.

M. Laurent Fabius a nommé à la tête de la direction des entreprises et de l’économie internationale M. Jacques Maire, diplomate ayant une expérience diversifiée et reconnue, notamment dans le domaine économique. Il lui reviendra de fédérer efficacement l’action de nos ambassades, en complémentarité avec le ministère de l’économie et les différents acteurs économiques et sociaux concernés.

Outre les fonctions diplomatiques qu’il a exercées au sein du ministère et auprès de notre représentation permanente auprès de l’Union européenne, M. Jacques Maire a eu des responsabilités importantes dans plusieurs administrations (Premier ministre, aménagement du territoire et environnement, emploi et solidarité). Il a également une solide expérience du secteur privé, ayant exercé différentes fonctions de direction au sein du groupe AXA de 2002 à 2012.

12- Intervention du ministre des Affaires étrangères, M. Laurent Fabius, au cours de la séance plénière « Diplomatie économique » de la Conférence des ambassadeurs - Paris, 28 août 2012

13- "La diplomatie économique, une priorité pour la France" - Tribune de Laurent Fabius (Les Echos - le 23 août 2012)

Dans la situation difficile de notre économie, la diplomatie économique doit devenir une priorité majeure du Quai d’Orsay (Lire...)

14- Autres vidéos : Salon des Gourmets de Madrid ; Entretiens avec le président des Conseillers du Commerce Extérieur de la France, M. Yves Delmas, les président et directeur de la Chambre franco-espagnole de Commerce et d’Industrice, MM. Domingo San Felipe et Bertrand Barthélémy ; Grand Prix VIE 2013 ; M. Emmanuel Mielvaque, directeur Espagne et Portugal d’Alma Consulting Group et secrétaire général de la Section Espagne des Conseillers du Commerce extérieurs de la France

Rencontre avec Emmanuel MIELVAQUE_Alma Consulting->http://www.dailymotion.com/video/x188rwt_rencontre-avec-emmanuel-mielvaque-alma-consulting_news] par ambafrancemadrid

4ème Grand Prix VIE (Madrid - 2.12.13)->http://www.dailymotion.com/video/x181hyr_4eme-grand-prix-vie-madrid-2-12-13_school] par ambafrancemadrid

Salon des Gourmets de Madrid 2013 : visite du...->http://www.dailymotion.com/video/xz3d4r_salon-des-gourmets-de-madrid-2013-visite-du-ministre-espagnol-de-l-agriculture-et-rencontre-avec-les_lifestyle] par ambafrancemadrid

Bertrand Barthélémy_Directeur de La Chambre...->http://www.dailymotion.com/video/xx9szf_bertrand-barthelemy-directeur-de-la-chambre-franco-espagnole-de-commerce-et-d-industrie-madrid-fevri_news] par ambafrancemadrid


Lire aussi :

- "Quai d’Orsay / Entreprises : Les programmes de bourses cofinancées" (source : www.diplomatie.gouv.fr )

Dernière modification le 17/04/2015

haut de la page