L’industrie navale : un savoir-faire français [es]

JPEG L’industrie navale française est portée par plusieurs groupes et par un tissu de milliers de PME. La filière navale française, c’est 10,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 65 000 emplois. C’est un secteur fortement exportateur : plus de 70% de chiffre d’affaires à l’exportation dans le nautisme, plus de 80 % dans les paquebots et ferries et 30 % pour les bâtiments militaires. En 2014, la construction navale civile en France a connu une augmentation de 15% de son activité en volume. La France occupe le 3e rang mondial pour la construction de paquebots de croisière, le 2e rang mondial pour les systèmes électroniques navals, et se place au 1er rang mondial pour l’ingénierie du transport de gaz naturel liquéfié.

Quelques succès de la filière navale française :

- DCNS  : Le gouvernement australien a retenu DCNS comme partenaire international privilégié pour la conception des 12 futurs sous-marins de la marine australienne. Il s’agit d’une opération sur 50 années dans laquelle les industriels et les services de l’État sont pleinement mobilisés.

Plus d’informations sur le site de DCNS
Discours du Président de la République au siège de DCNS

- Les Constructions Mécaniques de Normandie (CMN) ont annoncé l’emplacement futur de la nouvelle unité industrielle des CMN sur le port de Cherbourg. Près de 100 millions d’euros seront investis, ce qui renforce le positionnement international de CMN dans la construction navale.

- En février 2015, l’Égypte a annoncé, outre l’acquisition de 24 avions militaires de type Rafale, celle d’une frégate multimissions FREMM. En janvier 2014, la Marine Royale marocaine a réceptionné dans le port de Brest la FREMM Mohammed VI livrée par la France.

- Le chantier naval de Saint-Nazaire, STX, voit son activité confortée jusqu’en 2022-2025, grâce en particulier à la commande de quatre paquebots par MSC Croisières en avril 2016.

- Le premier constructeur mondial de bateaux de plaisance est un groupe français : Jeanneau et Bénéteau, qui emploie près de 6 000 personnes dans ses filiales.

Le Programme Océans 21 : qu’est-ce que c’est ?
La filière navale a été reconnue comme stratégique au niveau national par les États Généraux de l’Industrie. C’est à l’initiative du gouvernement que le Comité Stratégique de la Filière Navale (CSF Naval) voit le jour en 2010, prouvant l’importance que l’État attache à la filière navale. Le programme Océans 21 est financé dans le cadre du programme des investissements d’avenir, et ayant vocation à être soutenu par les régions maritimes françaises. Océans 21 vise au renforcement de la compétitivité de la filière navale française. Plus d’informations sur le site Océans 21

L’industrie naval civile et militaire et l’industrie nautique, créatrices d’activités et d’emplois, sont appuyées par la politique nationale des pôles de compétitivité, autour du Pôle Mer Bretagne Atlantique et du Pôle Mer Méditerranée.

Dernière modification le 04/05/2016

haut de la page