Deux projets d’autoroutes de la mer entre la France et l’Espagne [es]

L’Espagne et la France ont signé une déclaration commune en vue de la mise en service de deux autoroutes de la mer entre les deux pays.

JPEG

Paris, le 27 février 2009

La ministre du Développement, Mme Magdalena Alvarez, et le Secrétaire d’Etat chargé des Transports auprès du ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire, M. Dominique Bussereau, ont signé le 27 février dernier à Paris un une déclaration commune pour la sélection, la mise en place et le financement de deux projets d’autoroutes de la mer entre les deux pays sur la façade Atlantique-Manche-Mer du Nord.

L’objectif est de promouvoir une dynamique de développement durable et de favoriser la mise en fonctionnement des autoroutes de la mer, permettant un transfert significatif du trafic du réseau routier à la mer et favorisant la concentration des flux mercantiles sur des itinéraires maritimes, sans faussement de la concurrence.

Les deux projets désignés comprennent une connexion entre Gijón et Nantes Saint-Nazaire pour le trafic accompagné et non-accompagné, et entre Vigo et Nantes avec une liaison avec Algeciras, pour le trafic non-accompagné.

La mise en place d’une autoroute de la mer suppose la création d’un couloir maritime pour le transport de marchandises, avec une fréquence minimale de bateaux et de camions transportés.

Grâce à cela, le transport maritime de marchandises se trouve stimulé et le transport de marchandises est rééquilibré entre différents moyens de transport.

Pour accompagner la mise en marche, l’exploitation et l’augmentation de ces services, les ministres se sont mis d’accord sur la nécessité d’octroyer à chacun des projets une subvention atteignant les 30 millions d’euros sur une période de 5 ans et se sont engagés à mettre en service ces autoroutes de la mer avant la fin de cette année.

De plus, les deux projets sélectionnés s’inclueront dans le système de démarche simplifiée et compteront sur une série de bonifications en terme de taxes et d’impôts.

Télécharger le communiqué de presse au format PDF :

PDF - 64.7 ko

Dernière modification le 25/04/2014

haut de la page