CONFERENCE | le 20 septembre 2016 : "Les conséquences du changement climatique sur les Océans", de Vianney Pichereau à l’Institut Français de Madrid [es]

Dans le cadre de la présidence française de la COP 21, le mardi 20 septembre, 20h, à la Médiathèque de l’Institut français de Madrid. En français, avec traduction simultanée. Entrée libre dans la limite des places disponibles. Réservation recommandée.

PNG
L’Océan couvre plus de 70% de la surface terrestre, et absorbe environ un quart des émissions de gaz à effet de serre liées aux activités humaines chaque année. Il joue un rôle de régulateur thermique en absorbant l’excès de chaleur en résultant. Il a ainsi fortement contribué à l’atténuation des effets du changement climatique, avec des conséquences importantes sur sa structure et son fonctionnement : augmentation de température de l’eau, acidi¬fication, augmentation du niveau de la mer, ou encore perte de biodiversité marine.

Ces bouleversements ont déjà des impacts économiques et sociaux extrêmement importants, notamment sur les populations les plus fragiles. Le Professeur de l’Institut Universitaire Européen de la Mer à Brest fera le point sur le rôle de l’Océan dans la régulation du climat planétaire, les conséquences observables du dérèglement climatique actuel, et abordera les principaux enjeux pour la recherche en sciences marines face à ces questions.

  • Prof. Vianney PICHEREAU, Université de Bretagne Occidentale, France

Vianney Pichereau est le responsable scientifique du LabexMER. Il est professeur des Universités en biochimie et biologie moléculaire à l’Institut Universitaire Européen de la Mer (IUEM, Université de Bretagne Occidentale, France). Depuis le début de sa carrière, son activité de recherche vise à décrypter les mécanismes moléculaires conditionnant l’adaptation des organismes vivants face aux contraintes environnementales. Plus spécifiquement, il s’intéresse aujourd’hui aux réponses d’acclimatation/adaptation des organismes marins face aux stress abiotiques (température, hypoxie, xénobiotiques…) et biotiques (pathogènes). L’objectif est de mieux comprendre l’écologie de différentes espèces de mollusques, poissons, ou encore bactéries dans le contexte des changements globaux, en développant des approches multidisciplinaires combinant l’écologie, la physiologie et la biochimie (et plus particulièrement les approches « -omiques » de type protéomique, transcriptomique).
Il est auteur ou co-auteur de plus de 50 publications scientifiques dans des revues internationales à comité de lecture.

  • Qu’est-ce que le LabexMER ?

Le LabexMER (www.labexmer.eu) est un programme d’investissement d’avenir de type ‘laboratoire d’excellence’. Il s’organise en un consortium associant 12 unités de recherche animées d’un objectif commun : progresser dans la compréhension de la structure, du fonctionnement et de l’évolution de l’Océan dans le contexte des changements globaux.

Dernière modification le 13/09/2016

haut de la page