11 novembre : commémoration de la Victoire et de la Paix [es]

Une cérémonie s’est déroulée, le 11 novembre 2013, au Consulat Général de France à Madrid, pour commémorer, dans le cadre de la journée nationale de la commémoration de la Victoire et de la Paix, l’anniversaire de l’Armistice de 1918 et rendre hommage à tous les morts pour la France.

JPEG

Des manifestations semblables ont été organisées sur l’ensemble du territoire français et notamment à Paris, sous la présidence du président de la République :
- Cérémonie du 95ème anniversaire de l’armistice du 11 novembre 1918.

A Madrid, la cérémonie était présidée par l’ambassadeur de France en Espagne, M. Jérôme Bonnafont, accompagné du colonel Frédéric de Moulins, Attaché de défense, de Mme Christine Toudic, Consule générale de France à Madrid, et des Conseillers à l’Assemblée des Français de l’étranger, en présence des représentants des Ordres nationaux de la Légion d’Honneur et du Mérite, du Président de l’Union nationale des officiers de réserve (UNOR), des représentants de la Fédération des organisations de réservistes espagnols (FORE), des autorités militaires, religieuses et civiles, des représentants des associations françaises, ainsi que des représentants officiels de délégations diplomatiques des pays étrangers amis de la France.

Des représentants de l’encadrement et des élèves des lycées français de Madrid, de même que deux musiciens du Regimiento de Infantería ’Inmemorial del Rey’ N°1, ont également participé à la cérémonie.

Une quête a été réalisée au profit de l’Oeuvre nationale du Bleuet de France.

L’ambassadeur a lu le message du ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants, M. Kader Arif : "Le 11 novembre 1918, à 11 heures, les clairons sonnaient le cessez-le-feu tout au long de la ligne de front, mettant fin à une guerre que les Français dénommèrent aussitôt la "Grande Guerre". (...)

Lire la suite :

PDF - 127.1 ko

JPEG

Deux élèves du lycée français de Madrid ont ensuite lu deux lettres de "poilus" de la Première guerre mondiale.
La "flamme du souvenir" a été déposée par une lycéenne.
Puis quatre gerbes ont été déposées, chacune avec la participation de deux lycéens.

Cette cérémonie a été l’occasion de remettre des décorations à des officiers français et espagnols.

JPEG

- Galerie photos sur Flickr


- Communiqué de presse de Monsieur Thierry Repentin, ministre délégué chargé des Affaires européennes :

« Au lendemain de la seconde guerre mondiale, c’est par la réconciliation franco-allemande et les premiers pas de la construction européenne que les Pères fondateurs de l’Europe ont cherché à mettre en échec les nationalismes, qui par deux fois en 30 ans, avaient mis le continent à feu et à sang.

Nous sommes les héritiers de ces engagements européens, et il est de notre responsabilité de faire fructifier cet héritage.

Ce 11 novembre est le moment pour tous les républicains de se rassembler et de saluer la mémoire de ces millions d’Européens pris dans les combats des deux conflits mondiaux du siècle dernier, et de mesurer ce que l’Europe nous a apporté en premier lieu : la paix, et le dépassement des rivalités stériles entre nations européennes. Il est aussi le moment d’honorer l’acte héroïque des résistants d’Oyonnax qui défièrent le régime de Vichy, et portaient les valeurs dont se réclament la France et l’Europe aujourd’hui.

Les commémorations du centenaire de la première guerre mondiale, et du soixante-dixième anniversaire de la Libération, à partir de 2014, seront aussi l’occasion de célébrer l’amitié entre la France et l’Allemagne, et entre les pays européens. Les liens qui nous unissent aujourd’hui entre Européens ne sont pas la négation mais un hommage rendu aux sacrifices de nos aînés. Nous saluons la mémoire de tous ces combattants, tombés pour que la guerre n’ait plus lieu, et nous construisons l’Europe, pour tenir les promesses de la paix et de la liberté. C’est le sens de ma présence aux côtés du Président de la République aujourd’hui. »

- Le Bleuet de France est une association à but non lucratif, dont l’origine remonte à 1916, durant la Première Guerre mondiale, qui veut être le symbole de la mémoire et de la solidarité, en France, envers les anciens combattants et les autres victimes de la guerre "morts pour la France". Aujourd’hui, la vocation du Bleuet de France perdure : "La mémoire se transmet, l’espoir se donne !". Cette année, la campagne nationale de collecte du Bleuet de France s’est déroulée dans toute la France et à l’étranger, du 2 au 11 novembre.
Pour en savoir plus, consultez la page de l’Œuvre Nationale du Bleuet de France
JPEG
_

Dernière modification le 06/11/2014

haut de la page